Contenu du blog

Documents numériques : méthodes de conception et d'évaluation, Ergonomie Web, Architecture de l'information, Mise en forme matérielle, Navigation, Microcontenus

lundi 8 février 2010

Organisateurs para-linguistiques

Les organisateurs para-linguistiques sont liés à la mise en relief de l'information par des moyens non-langagiers. Une manière langagière de marquer une information de moindre importance peut consister à faire précéder celle-ci d'un marqueur langagier "...soit dit entre parenthèses, les ducs de Bourgogne appréciaient volontiers une partie de pêche le dimanche après midi". Dans l'espace limité de l'écran, la mise en relief se fait souvent par le biais d'organisateurs visuels plutôt que langagiers.


On distingue habituellement les organisateurs para-linguistiques suivant :
  • l'enrichissement typographique (variations de polices de caractère),
  • les encadrés, aplats colorés, filets et autres dispositifs de présentation synoptiques,
  • la couleur,
  • l'espace et la densité informative,
  • la ponctuation,
  • les caractères spéciaux, icônes.

mais aussi ceux qui sont plus spécifiques des documents numériques :
  • les animations d'objet ou de texte (clignotement, défilement, inverse vidéo, effets de flash),
  • le temps (affichage temporisé de parties du texte par exemple),
  • les escamots (pop-up window),
  • le multifenêtrage,
  • la transparence,
  • les oppositions flou/net,
  • les oppositions haute lumière/basse lumière, 
  • les effets fish eye ou loupe.

Les organisateurs para-linguistiques ont de multiples fonctions [1] :
  • Fonction d'information : quelle information est véhiculée par le signal
  • Portée (Scope) : à quel objet textuel se réfère la communication
  • Réalisation : Comment l'information est-elle communiquée
  • Localisation : Localisation du signal par rapport à l'objet signalé

La fonction d'information peut se décliner en six fonctions principales :
  • Démarquer : commencer, terminer (Nouveau, Suivant, En conclusion...)
  • Organiser : diviser, énumérer, (Ce texte comprend deux parties, Premièrement, deuxièmement etc.)
  • Libeller : titrer, étiqueter
  • Identifier une fonction : être un, agir comme (Dans ce chapitre, En résumé...)
  • Identifier un sujet : Consister en, s'interesser à, porter sur (Le sujet traité ici est...)
  • Mettre en relief : Mettre en avant, insister sur, mettre en retrait (Il est important de noter, laissez moi souligner que...)

[1] Lemarié, J., Eyrolle, H., & Cellier, J.-M. (2006). Visual signals in text comprehension: how to restore them when oralizing a text via a speech synthesis? Computers in Human Behavior, 22, 1096-1115.


Pour une revue de question sur l'usage et l'influence de ces dispositifs dans les documents numérique, voir :

Caro Dambreville S. (07) L'écriture des documents numériques : approche ergonomique. Série sciences de l'information et de la communication (Coll. ingénierie représentationnelle et constructions de sens dirigée par Sylvie Leleu-Merviel), Hermes sciences, Paris, 202 p.

Caro S. & Bétrancourt M. (98) Ergonomie des documents techniques informatisés : expériences et recommandations sur l’utilisation des organisateurs para-linguistiques. Participation à un ouvrage collectif intitulé « Les hypermédias : approches cognitives et ergonomiques », sous la direction de A. Tricot et J.-F. Rouet, Hermes sciences, vol. 2, n°1, avril 98, p.123-138, épuisé [Fichier ps].

Aucun commentaire: