Contenu du blog

Documents numériques : méthodes de conception et d'évaluation, Ergonomie Web, Architecture de l'information, Mise en forme matérielle, Navigation, Microcontenus

vendredi 17 octobre 2008

Pourquoi tester un document ?

Les documents numériques peuvent être testés car ils ont un objectif pratique précis. Le document réussit ou non ce pour quoi il est écrit [1]. Quand l'enjeu financier est conséquent ou que des questions de sécurité sont posées, tester un site ne devrait pas être une option.

Deux méthodes sont souvent mises en œuvre.
L'évaluation par inspection
Un évaluateur vérifie que le document respecte les normes et standards en vigueur (Normes AFNOR, ISO 9241-10, 9241-12, critères de qualité ergonomique de l'INRIA, de Jakob Nielsen etc.)
La méthode la plus pertinente consiste souvent à tester ensuite le document auprès des utilisateurs "réels".

L'observation en situation

L'observation en situation consiste à demander à des utilisateurs d'exécuter des tâches représentatives de ce pour quoi est écrit le document (recherche d'information, exécution d'une procédure...). Complémentaire de l'approche théorique, le retour des utilisateurs est sans doute le plus dur mais aussi le plus efficace des tests d'évaluation car il donne une vision extrêmement pragmatique de la qualité d'un document [2]. Un dispositif d'enregistrement des parcours à l'écran est intéressant dans ce contexte. Un laboratoire d'observation des usages permet de mener à bien ces tests. Ils peut être fixe (locaux dédiés dans les grandes entreprises) ou mobile. Un laboratoire mobile est aisément transportable et permet d'effectuer des mesures dans des conditions proches de la réalité du terrain.



Laboratoire d'observation des usages partie mobile

La partie mobile d'un laboratoire comprend en général, un magnétoscope et un caméscope numériques, une table de mixage vidéo, un convertisseur d'écran et un micro. Des versions plus compactes nécessitent un portable et une Webcam ainsi que des logiciels dédiés.
L'ensemble de ce dispositif permet de mener des tests de produits finis ou de prototypes (diagnostique des problèmes et propositions de solutions). Parmi les objectifs de ces tests, on peut mentionner la sélection parmi des alternatives de conception, l'analyse comparative d'interfaces, l'évaluation de dispositifs en situation [3].
Le laboratoire permet d'enregistrer et de mesurer des variables déterminées à l'avance (temps dédiés aux différentes activités, lecture, navigation, utilisation d'outils de navigation, clics sur des zones déterminées etc.)


Analyse et traitement des résultats

L'image et le son sont enregistrés (commentaires des utilisateurs). L'image enregistrée présente le parcours dans le logiciel (zone principale de l'écran) et l'utilisateur dans son environnement de travail (image en incrustation, en haut à droite).


[1] Caro Dambreville S. (07) L'écriture des documents numériques : approche ergonomique. Série sciences de l'information et de la communication (Coll. ingénierie représentationnelle et constructions de sens dirigée par Sylvie Leleu-Merviel), Hermes sciences, Paris, 202 p.
[2] Bertin K. (05) Journée d'étude ADBS. L'ergonomie des sites web, Documentaliste-sciences de l'information 2005/1, Volume 42, p. 58-61.
[3] Sénach B. (94) L'évaluation ergonomique des interfaces homme-machine : une revue de la littérature. L'ergonomie dans la conception des projets informatiques sous la direction de J.-C. Sperandio, Ed. Octarès. p. 69-122.

Aucun commentaire: